Article du 30 mai 2007

Au soir de son éclatante victoire, le président de la république française, son excellence Monsieur Nicolas SARKOZY a prononcé son discours programmatique, lequel fut tout aussi brillant que son élection. La mention particulière qu’il a faite au sujet des souffrances faites aux femmes méritait que l’ASSOFEM l’en félicite.
Ainsi, pour ce discours mémorable, l’ASSOFEM l’en a félicité tout en lui rappelant son engagement pour la cause des opprimés en général et en particulier pour les femmes brisées à travers le monde. Faut-il le signaler, de mémoire d’hommes, jamais président d’une république n’aura tenu un discours aussi inclusif. En effet, le programme du président SARKOZY tel qu’énoncé dans son discours historique dépasse les frontières de la seule république française qui l’a élu pour atteindre l’Europe, l’Amérique, la Méditerranée et l’Afrique.
A l’ère de la mondialisation et de la globalisation, ce discours présidentiel, il faut le reconnaître avait le mérite d’être contextuel.
Cependant, nous ne devons pas nous en arrêter là. C’est-à-dire, au simple niveau de la rhétorique. Il nous faut des actes concrets. Voilà pourquoi l’ASSOFEM rappelle au président SARKOZY qu’elle tient toujours à son projet de faire de la Force Licorne en Côte d’Ivoire, une force de construction au service de l’ASSOFEM. En effet, comme l’a si bien remarqué le Président SARKOZY, la condition des femmes en général n’est pas des plus reluisantes à certains endroits de notre planète. Et voilà pourquoi depuis plus de treize ans maintenant, l’ASSOFEM se tient au côté des femmes et filles-mères des milieux ruraux de Dabou en république de Côte d’Ivoire, malgré les faibles moyens qui sont les siens. Cependant, force est de reconnaître que l’œuvre de l’ASSOFEM demande davantage de moyens compte tenu des besoins sur le terrain. Vraissemblablement, avec la construction des deux centres à caractère social dont l’un servira de centre d’accueil et de repos pour les femmes convalescentes, les femmes épuisées par les durs travaux des champs et par les divers combats très âpres de la vie quotidienne etc. et l’autre centre qui servira de formation professionnelle pour les femmes, filles-mères, et jeunes marginaux, à Dabou, et donc en Côte d’Ivoire, l’ASSOFEM compte ainsi pouvoir venir à bout de la déshumanisation en cours à l’échelle planétaire, de la précarité, du sous-développement, de l’analphabétisme, de l’esclavage moderne et de tous autres fléaux qui tendent à faire basculer le genre humain dans le règne animal. Avec ses deux centres sociaux, l’ASSOFEM pourrait affirmer sans complexe être victorieuse de la misère et de l’inculture. Et voilà pourquoi chers amis, lecteurs et lectrices, internautes de Côte d’Ivoire, de France et du monde entier qui êtes épris de justice, d’égalité, de fraternité et de liberté, il nous faut signer cette pétition. Par cette pétition, disons aux autorités françaises et ivoiriennes que la Force Licorne peut, et elle doit devenir une Force de Construction au service l’ASSOFEM en Côte d’Ivoire.

OUI, POUR L’ASSOFEM, LA FORCE LICORNE DEVIENT UNE FORCE DE CONSTRUCTION EN CÔTE D’IVOIRE.

Dites-le au Président de la république française en lui écrivant sur le lien ci-dessous :
http://www.elysee.fr/ecrire/index.html

Dites-le au Premier Ministre de la république française en lui écrivant sur le lien suivant :
http://www.premier-ministre.gouv.fr/acteurs/premier_ministre/ecrire

Dites-le au Ministre de la Défense de la république française en lui écrivant sur le lien suivant : courrier-ministre@sdbc.defense.gouv.fr

Dites-le au Président de la république de Côte d’Ivoire en lui écrivant sur ce lien : http://www.presidence.ci/contact.php3?id_auteur=3

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s