ASSOFEM ASsociation SOlidarité avec les FEMmes

 

ASSOFEM

Signez la Pétition

*

Qu’est-ce que l’Assofem ?

ASSOFEM

ASsociation SOlidarité avec les FEMmes

(Association à but non lucratif – loi du 1er juillet 1901 – de la République française)

*

assof1
(Tapis – Conçu et créé par Femie Pasman-v. Bruggen Heerlen, Pays-Bas)

 

*

Projets :

1) CORSAMAMAG-CAREFEM :
Centre Oecuménique de Recueillement SAlomé-MArie de MAGdala – Centre d’Accueil et de REpos pour les FEMmes

2) CARSOP :
Centre d’Aide et de Réinsertion SOcioProfessionnelle

 

_______________________________________
Contact :

ASSOFEM.

La Présidente,
s/c 5 rue des Ecossais
F – 86000 POITIERS 

 

Tel : 05 49 41 12 91
E-mail :
assofemcarefem@yahoo.fr

Siège social : 2, rue Michel Alexandre, F – 30900 NÎMES
Autres adresses :
Côte d’Ivoire : ASSOFEM, BP 396 DABOU

ASSOFEM :

ESTIMATION CORSAMAMAG-CAREFEM / CARSOP

 

*

« Solidarité »

Détail : « Solidarité » :

assof2

*

Pourquoi de tels centres ?

Pour :

– Promouvoir les institutions sociales jusque là remplacées par la famille, unique institution sociale en Afrique noire.

– Pallier la dévalorisation des femmes, victimes de la primauté masculine.

– Aider les sans profession à acquérir une formation professionnelle.

– Aider les jeunes, victimes des conséquences du droit d’aînesse, à s’insérer dans la société avec plus de dignité.

– Venir en aide aux filles mères, victimes d’ignorance et exploitées sexuellement.

– Lutter contre l’analphabétisme et la pauvreté.

ECOLOGIE ET DEVELOPPEMENT DURABLE

La peur du lendemain face à la menace de la famine, l’ignorance aidant, tous les moyens sont envisageables pour une bouchée de pain. Ainsi, sur la côte atlantique, la pêche par empoisonnement des eaux bat son plein pour se nourrir au quotidien.

Et voilà que, pour une bouchée de pain, on détruit l’écosystème marin et les ressources halieutiques. Vrai scandale ! 

Au fond, la Lagune Ebrié et l’Océan Atlantique accueillent des tonnes de trésors étranges par jour : les ordures ménagères et autres déchets toxiques pouvant tuer les poissons en masse pour les faire remonter à la surface des eaux afin d’approvisionner les ménages appauvris et affamés ! Cette stratégie de pêche extensive empirique est abominable car elle détruit l’environnement et la santé des personnes consommatrices de poissons tués par empoisonnement !

A défaut de prévention et de personnes pour informer les pêcheurs par empoisonnement des eaux, sur leurs comportements à risques, les dégâts continuent.

A vrai dire, les indicateurs de développement durable et de développement humain sont éteints en Afrique en général et sur la côte ouest-africaine en particulier. On est dans l’urgence !

Voilà l’autre danger qui guette l’Afrique et dont elle n’est pas forcément consciente. Pour lui donner la dimension, la pleine dimension des risques encourus, l’ASSOFEM veut marcher main dans la main avec les populations locales à Dabou. Le village de PASS à Dabou met ce terrain lacustre à la disposition de l’ASSOFEM. Mais, les moyens manquent à l’ASSOFEM pour réaliser ses objectifs.

Mais, il ne faut pas se le cacher, les différents pollueurs locaux ont leurs activités génératrices de leurs ressources dans la pollution. Ils en vivent. C’est le cas des pêcheurs qui empoisonnent les eaux de la lagune Ebrié et par delà de l’Océan Atlantique. Les empêcher de polluer, c’est mettre fin à leurs activités qui les nourrissent eux et leurs familles ; et les exposer à la famine. Pour les empêcher de polluer, il faut leur trouver d’autres ressources de subsistance. L’ASSOFEM devient la solution en la matière. En effet, une fois les centres sociaux d’apprentissage construits, l’ASSOFEM aurait les pieds sur le terrain. Le moment sera propice pour l’ASSOFEM de verrouiller les mentalités par un roc de principes écologiques. De même, l’ASSOFEM aidera les pêcheurs pollueurs, soit, à pêcher autrement en leur expliquant les dangers auxquels les expose la pêche par empoisonnement des eaux, soit, en les aidant à une reconversion professionnelle par la formation à d’autres emplois qui les nourriraient sans polluer l’environnement. Et cette reconversion professionnelle, elle aura lieu dans le CARSOP : Centre d’Apprentissage et de Réinsertion Socioprofessionnelle, l’un des deux centres à caractère social que l’ASSOFEM envisage de construire.

*

Nos ressources

– Vente de cartes postales au nom de l’Association.

À demander à :

ASSOFEM,
s/c ERF, 5 rue des Ecossais
F – 86000 POITIERS

Vous pouvez les commander par téléphone (04 93 34 10 73) ou par courrier, frais de port en sus.

1 carte postale = 2 €
4 cartes postales = 4 €

– Dons de particulier ou d’organismes.

*

« Justice et paix »

Détail : « Justice et paix » : 

assof3

*

Projet de travail :

– Offrir un lieu de repos aux femmes démunies en milieux ruraux et urbains : CORSAMAMAG-CAREFEM.

– Former parallèlement les filles mères et les jeunes garçons désoeuvrés, marginalisés ou sidéens en couture, pâtisserie, boulangerie, arts plastiques, secrétariat, coiffure, artisanat, sculpture, etc. Les délinquants et déshérités y seront accueillis pour y être formés et recevoir une rééducation morale, civique et religieuse. Ils devront être parrainés et soutenus financièrement : CARSOP.

– Mettre en place un système de parrainage des orphelins et des enfants de familles pauvres avec l’aide des écoles primaires des villages environnants, des collèges et des lycées de la ville de Dabou et étudiants des universités et grandes écoles, internats privés de garçons et filles des collèges et lycées de Dabou.

-Alphabétisation des adultes et des enfants délaissés ou n’ayant pas accès à l’école faute de moyens financiers. Accueil de jeunes des pays du Nord (Europe, Canada, USA…etc.) pendant l’été.

*

« Force pour lutter »

Détail : « Force pour lutter » :

assof4



But :

Créer des bases et rassembler des bonnes volontés en vue d’édifier en Côte d’Ivoire deux centres : un centre d’accueil et de repos pour les femmes et pour les personnes atteintes du sida ; et un centre de formation de filles mères et garçons marginalisés en couture, pâtisserie, etc.


ASSOFEM

ASsociation SOlidarité avec les FEMmes

(Association à but non lucratif – loi du 1er juillet 1901 – de la République française)

assof1

*

Projets :

1) CORSAMAMAG-CAREFEM :
Centre Oecuménique de Recueillement SAlomé-MArie de MAGdala
– Centre d’Accueil et de REpos pour les FEMmes

2) CARSOP :
Centre d’Apprentissage et de Réinsertion SOcioProfessionnelle

___________________________________________________

Contact :

ASSOFEM. La Présidente,
s/c 5 rue des Ecossais
F – 86000 POITIERS

Tel  : 05 49 41 12 91

E-mail : assofemcarefem@yahoo.fr
Siège social : 2, rue Michel Alexandre, F – 30900 NÎMES

Autre adresse :

Côte d’Ivoire : ASSOFEM, BP 396 DABOU

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s